Le projet en bref :

Pour apporter une alimentation de qualité à nos démunis, minimiser le coût de revient de nos distributions, et créer du lien sur notre commune, autour du partage de savoirs et connaissances potagères, nous avons mis en place un potager solidaire. Nous bénéficions de l'accompagnement de l'association « Le Bocal Local », qui nous apprend les techniques de culture et leur entretien, en nous sensibilisant aux pratiques de permaculture (technique de « culture en lasagnes » pour une partie du potager). Ce projet est soutenu par la commune de BEYCHAC ET CAILLAU.

 

Détails techniques

Comment fonctionne ce projet ?

Nous distinguons deux types d'interventions :

- les temps d'ATELIER : une fois par mois, encadrés par Anne-Cécile HUBERT, responsable potaginage du Bocal Local. Elle indique ce qu'il y a à faire sur la parcelle : semis, plantations, entretien... Elle donne les conseils à suivre entre deux ateliers.

- les temps d'ENTRETIEN : ateliers plus ou moins fréquents selon les besoins, organisés par Delphine, pour entretenir la parcelle et les cultures.

Qui peut nous aider ?

Tout le monde. Relayer nos besoins, et y répondre, c'est déjà nous aider. Pour intervenir, pas besoin de compétences particulières. Il suffit d'être disponible sur les temps d'atelier, d'entretien, ou pour les besoins annexes... 

Quand puis-je intervenir ?

Dans le cadre de ce projet, une convention d'accompagnement a été passée entre notre commune, et Le Bocal Local, qui nous accompagne. Notre équipe est donc présente à chaque atelier. Et entre deux séances, c'est elle qui coordonne les interventions. 

A qui sont destinées les récoltes ?

Ce projet a pour but d'alimenter les distributions à nos démunis. Les récoltes leur sont donc destinées. En cas de surplus, ou de récoltes ne pouvant attendre la prochaine distribution, nous souhaitons en faire bénéficier des structures similaires, de notre territoire en priorité : notre commune (CCAS, restaurant scolaire, bénéficiaires du TUG (Trait d'Union Génération, structure pour les personnes âgées), voire les CCAS des communes environnantes). 

Qui s'occupe du potager ?

Aurélie est à l'initiative de ce projet. Elle en a été la responsable de Février à fin Août 2017. Si elle continue d'assurer la communication (relais d'actualités, d'informations, des besoins, contacts partenaires, gestion des propositions de bénévolats...), ce sont désormais Delphine et Christiane qui assurent le quotidien du potager sur le terrain.